top of page

#3 l'après-séance... c'est l'instant 'quitte ou double' pour l'équipe des nuages

Quitte ou double ?

Oui, vous avez bien lu.

C'est le moment pour nous, travailleurs de l'ombre, que nous redoutons autant que nous l'apprécions. ON S'EXPLIQUE : c'est extrêmement jouissif et réjouissant pour nous de vous attendre dans le couloir et d'apercevoir vos frimousses détendues à l'ouverture de la porte de vos salles de flottaison, après votre séance. Cet instant est aussi joyeux que ce moment où votre enfant passe la porte du salon et où vous voyez son visage rougi par la surprise et l'excitation en découvrant les cadeaux sous le sapin de Noël (oui, on s'adapte au créneau temporel sur les métaphores). Vous voyez la sensation que vous éprouvez là ? et bien, vous y êtes, c'est pareil pour nous.


MAIS

vient le moment redouté, où, alors que vous dégustez votre biscuit artisanal, votre coupe de bulles ou votre thé, nous ouvrons à notre tour la porte de vos salles de flottaison.


Pendant un court instant, les salles sont encore complètement dans l'obscurité et puis, dans un éclair, la lumière automatique se rallume et nous découvrons l'état de la salle APRES utilisation (vous nous voyez venir ?) et là, ce là là, c'est


QUITTE OU DOUBLE !


Nous allons alors être comme envahis par de profondes émotions, plus ou moins denses (sans avoir flotté, en ce qui nous concerne) et qui pourraient être comparées à l'état d'esprit que vous avez lorsque vous écoutez votre groupe de musique préféré ou celui qui, rien qu'aux premières notes, vous arrache un tympan.


Nous en avons donc conclu, selon nos propres goûts musicaux (chacun son Spotify), qu'il y a donc plusieurs types d'après-flotteurs, qui pourraient se comparer (oui, on va aller dans les clichés!) à différents types d'ambiances sonores, de styles... voire, pour pousser un peu le concept, les post-séances sont un peu comme la large gamme des lendemains de soirées (qui diffèrent, héhé, selon ce qui a été fait/ou pas fait/ la veille).

#1 L'AFTER MéMé

Ca sent bon la tisane nuit calme ou nuit tranquille (on connait nos classiques), le plaid et la bouillotte à 20H, un air de Chopin sur le tourne disque, des bougies et un chat sur les genoux (qui se reconnait?!)... Rentrer dans la salle de float de ce genre de flotteurs après sa séance c'est un peu comme ouvrir le sèche-linge avec lingette adoucissante, ça sent l'océan, le pur, le frais c'est doux comme de la ouate, on a presque l'impression d'être un Bisounours : les serviettes sont délicatement repliées sur le tabouret (s'il y avait eu une machine à laver dans la salle, on est sûrs qu'elle aurait été déclenchée), les coussins de tête sont alignés, ici on est à deux doigts du petit mot post-ité laissé à notre intention. Ce flotteur-là est du style à défaire ses draps dans les hôtels et à les replier. On vous dit merci !


#2 L'AFTER ON THE ROCKS

Passer la porte de cette salle de flottaison après le passage (mouvementé) de ce flotteur est comme marcher sur des braises pieds-nus. C'est rock, et c'est nous qui allons devoir boire un whisky on the rocks pour arriver au bout de la remise en place de la salle. Nous nous posons à ce moment-là parfois la question de savoir "comment", "COMMENT" une-seule-personne, peut en 1 heure, faire autant de bazar (imaginez un enfant en bas âge que vous laissez jouer librement avec -tous- ses jouets dans le salon... Voilà). En même temps, la décoration en deviendrait très punk, les serviettes ont été envoyées en l'air (et ça n'était sans doute pas pour tourner les serviettes avec Patrick Sébastien) et habillent parfois le radiateur ou le système de douche. On marche dans la salle avec nos chaussons en regardant parterre pour éviter de marcher sur quoi que ce soit qui aurait été laissé par terre (ce flotteur fait souvent des offrandes, et laisse régulièrement ses barrettes, ses noeuds à cheveux, ses lunettes, voire son maillot de bain ou ses sous vêtements - on est rock ou on ne l'est pas -). On a l'impression de retrouver nos soirées étudiantes, on patauge dans le savon (à défaut du vomis ou de la bière, remarque), on doit essayer d'attraper les coussins qui ont été lâchement abandonné dans le caisson. Ha, il sent le mal de crâne ce lendemain !

#3 L'AFTER MONICA GELLER

Bon, on était partis sur Friends pour la v#2 de la saga la semaine dernière, on va continuer sur la lancée ! Celui-là est d'un step supplémentaire au premier #1 car il sort de la salle avec tout ce qu'il a utilisé et nous demande où il peut mettre tout cela. Lui, nous obligerait presque à passer un coup de lavette pour nous aider, à faire tourner une petite machine à notre place ou à lancer la filtration des bassins.

#4 L'AFTER du flotteur glouton, coffee shop ou qui n'a pas bu que de l'eau (voire pas d'eau)

Bon, a-t-on réellement besoin de faire état de cette after là ? de ce moment particulier où nous aimerions ne plus JAMAIS entrer dans la salle après ce genre de séance.

Parfois, le silence vaut mille mots...

Nous allons donc vous laisser imaginer... (ou pas)

...

...

...

#5 L'AFTER PATRICK SWAYZE dans GHOST

Là, il y a doute et re-doute, ce flotteur a-t-il flotté ? Est-il réellement passé dans cette salle ? Etait-ce notre imagination ? Car RIEN N'EST DéRANGé. Deux cas de figure : soit il est resté assis immobile sur le tabouret, sans flotter, à attendre, dans le noir soit il a des penchants mémé/monica geller en plus d'un don surnaturel à tendance fantomatique !


On espère que vous avez apprécié ces petits instants saga. En vrai, on espère que vous avez surtout compris que, vous faire flotter, c'est pour nous aussi régulièrement une EXPéRIENCE (parfois sensorielle, enfin, on se comprend). Sur ce, on va voir ce que vous nous réservez pour la suite ! qu'on ait d'autres choses à raconter. Prenez soin de vous.











.

.

.

.

55 vues0 commentaire

Kommentit


bottom of page